Odontologie conservatrice et maladies gnrales
05-23-2010

Plan du document:
I. Cardiopathies et odontologie conservatrice
1. Dfinition


2. Classification des cardiopathies


3. Risques encourus par ces malades en O.C
1. Risque infectieux
1. L'endocardite d'Osler
1. Dfinition


2. Provenance des germes




2. Classification des cardiopathies en fonction du risque Oslrien


3. Antibioprophylaxie
1. Indications


2. Modalits


3. Le protocole






2. Le risque hmorragique


3. Les interactions mdicamenteuses
1. Les anesthsiques locaux: Xylocane


2. Les vasoconstricteurs


3. Les barbituriques


4. Les salicyls






4. Comment traiter les malades atteints de cardiopathies risque Oslrien?
1. En dentisterie restauratrice


2. Endodontie
1. Pulpite


2. Dents mortifies


3. Dent mortifie avec raction pri-apicale




3. Conduites tenir
1. Conduite tenir chez les patients atteints de valvulopathies et tous les malades risque Oslrien








II. L'odontologie conservatrice chez le diabtique
1. Caractristiques


2. Prcautions prendre chez le diabtique


3. Gestes fondamentaux pratiquer




III. L'odontologie conservatrice chez les sujets atteints d'affections sanguines
1. Chez l'hmophile
1. Risque encouru




2. Leucmie




IV. L'odontologie conservatrice chez le sujet diabtique
1. Anesthsiques locaux


2. Prescription de mdicaments (voie gnrale)




V. Autres patients risque ncessitant une antibioprophylaxie en O.C
1. Les insuffisants rnaux chroniques


2. Malades soumis une corticothrapie (Solupred, Cortancyl)


3. Les cirrhotiques (hpatiques)


4. Les transplants


5. Les irradis


6. Dficit immunitaire




VI. Remarque






I Cardiopathies et odontologie conservatrice


I.A. Dfinition


La cardiopathie dsigne toutes les maladies du coeur.


I.B. Classification des cardiopathies


Cardiopathies congnitales Cardiopathies acquises
Non cyanognes
Stnose de l'isthme de l'aorte
PCA
CIA
CIV
Stnose de l'artre pulmonaire
Communication inter-aorto-pulmonaire
Cyanognes
Trilogie de Fallot
Ttralogie de Fallot Cardiopathies valvulaires
Insuffisance mitrale (I.M)
Rtrcissement mitral (R.M)
Insuffisance aortique
Rtrcissement aortique
Polyvalvulopathie
Troubles du rythme
Tachycardies, Bradycardie
Extrasystoles
Hypertension artrielle (HTA)
Infarctus du myocarde
Angine de poitrine
Cardiopathies inflammatoires
Coronarites
Maladies thrombmboliques



I.C. Risques encourus par ces malades en O.C


I.C.a. Risque infectieux


1 L'endocardite d'Osler


1 Dfinition


Appele aussi endocardite bactrienne, c'est la fixation et la multiplication d'un agent infectieux au niveau des valves et de la paroi endocardite lses.



2 Provenance des germes


Elle est variable:
Lsions dentaires (pulpaire)
Lsions gingivales (saignement, blessures...)
Vhicule par voie sanguine (bactrimie)
Germe impliqu le plus: streptocoque.



2 Classification des cardiopathies en fonction du risque Oslrien


Certaines pathologies cardiaques (valvulopathies) sont plus sujettes aux endocardites (greffes bactriennes) que d'autres (troubles du rythme)
Ce risque de greffe bactrienne est class en 4 groupes:
Cardiopathies risques particuliers
Cardiopathies risques importants
Cardiopathies risques moyens
Cardiopathies risques nuls.
L'antibiothrapie recommande chez tous les sujets risque de greffe Oslrienne devant subir un traitement gnrateur de bactrimie.


3 Antibioprophylaxie


1 Indications


Indique chez les cardiopathes risque susceptible de contracter une endocardite lors d'un traitement peuvent entraner une bactrimie.


2 Modalits


Actuellement, l'antibioprophylaxie utilise est celle appele "Antibioprophylaxie Flash", elle assure une concentration srique leve au moment de la bactrimie.


3 Le protocole


Le protocole de cette Antibioprophylaxie a t propos le 2 mars 1992 Paris lors de la 5me confrence du consensus en thrapeutique anti-infectieuse et prophylaxie de l'endocardite infectieuse.




I.C.b. Le risque hmorragique


À cause de la prise de mdicaments anti-coagulants chez certains cardiopathes.
Éviter ce risque en demandant avant tout traitement un bilan de l'hmostase et en prenant contact avec le mdecin traitant.
Le mdecin traitant doit rajuster le traitement anti-coagulant, mais ne doit en aucun cas modifier ou arrter le traitement.
Les anticoagulants utiliss ont surtout:
L'Hparine, sous forme :
D'Hparinate de calcium
D'Hparinate de Sodium
Surveillance du traitement par le temps de Hower (T.H)
Les antivitamine-K (AVK):
Sintrom
Calciparine
Surveillance du traitement par taux de prothrombine (T.P)


I.C.c. Les interactions mdicamenteuses


La prescription et l'utilisation de certains mdicaments doit se faire avec beaucoup de prcautions, car des interactions mdicamenteuses pour le malade peuvent survenir avec:


1 Les anesthsiques locaux: Xylocane


Action arythmique connue
À utiliser avec prudence chez les malades prsentant un trouble du rythme


2 Les vasoconstricteurs


Noradrnaline, adrnaline, pinphrique
Nombreuses interactions avec dautres mdicaments:
Digitaliques: les V.C potentialisent l'effet de ces mdicaments.
Btabloquants.


3 Les barbituriques


Ces mdicaments diminuent l'effet anti-coagulant des AVK et donc peuvent exposer le malade a des accidents emboliques.


4 Les salicyls


Potentialisent les anticoagulants exposant le malade des accidents hmorragiques.




I.D. Comment traiter les malades atteints de cardiopathies risque Oslrien?


I.D.a. En dentisterie restauratrice


Toutes les techniques de coiffage sont possibles sauf le coiffage pulpaire direct qui peut aboutir une ncrose pulpaire.
Les soins de dentisterie restauratrice n'tant pas hmorragiques, ils ne ncessitent pas d'antibiothrapie prophylactique.


I.D.b. Endodontie


Tout acte gnrateur d'une bactrimie ncessite une antibiothrapie prventive. Malgr toutes les prcautions d'asepsie (digues, instruments striles, etc...), tous les traitement endodontiques chez les cardiopathes risque Oslrien seront ralises sous antibioprophylaxie. 1 Pulpite


Monoradicule Pulpectomie possible mais avec beaucoup de rigueur Extraction en cas d'anomalies anatomique Pluri-radicule Si le praticien n'est pas sr de sas technique, l'extraction s'impose.


2 Dents mortifies


Monoradicule Traitement possible (canalaire) sous rserve d'une trs bonne dsinfection et obturation canalaire sans dpassement (RX) Pluri-radicule Extraction


3 Dent mortifie avec raction pri-apicale


Monoradicule Traitement possible mais exige un contrle post-opratoire rgulier. Pluriradicule Extraction
Dents dj traites Peuvent tre conserves: Si traitement satisfaisant depuis plus d'un an Si pas d'image apicale Si pas d'largissement desmodontale radiologiquement visible
Les patient risque Oslrien nul doivent tre traits normalement sans antibiothrapie. L'antibiothrapie orale de l'endocardite infectieuse lors de soins dentaires Produit Dose Modalits Adultes et enfants de plus de 27KG Pas d'allergie aux bta-lactamines Amoxicilline 3g En une seule prise per-os, une heure avant l'intervention Allergie aux bta-lactamines Erythrocyine 2G 600mg Deux heures avant l'intervention Une heure avant l'intervention Enfants de moins de 27Kg Pas d'allergie aux bta-lactamines Amoxicilline 1g Une heure avant l'intervention Allergie aux bta-lactamines Erythromycine 20mg/kg Deux heures avant l'intervention Clindamycine 15mg/kg Une heure avant l'intervention

I.D.c. Conduites tenir


Conduite tenir chez les patients atteints de valvulopathies et tous les malades risque Oslrien


Avant les soins Prendre contact avec le cardiologue afin de dterminer un protocole opratoire
ATBprophylaxie pour tous les actes entranant une bactrimie.
Bilan d'hmostase pour les patients sous anticoagulants
Pendant les soins Raliser tous les actes entranant une bactrimie en une sance
Possder le matriel de ranimation
Aprs les soins Ne pas prescrire des mdicaments potentialisant les anticoagulants.

Conduite tenir chez les patients porteurs de troubles du rythme cardiaque Avant les soins Prendre contact avec le cardiologue afin de faire prciser le type de trouble du rythme Faire un bilan de l'hmostase chez les patients sous anti-coagulants Prescrire une prmdication sdative si ncessaire Pendant les soins Éviter le stresse par des sances courtes peu traumatisantes Ne pas utiliser d'anesthsie avec vasoconstricteur en cas de tachycardie ou de brachycardie. Possder du matriel de ranimation en tat de fonction. En cas de syncope Arrter les soins Mettre le patient en dcubitus dorsal sur plan dur Assurer la vacuit de la cavit buccale Surveiller pouls et respiration Massage cardiaque, bouche bouche Appeler l'quipe mdicale




II L'odontologie conservatrice chez le diabtique


II.A. Caractristiques


Syndrome caractris par une hyperglycmie, on distingue deux types de diabte:
Diabte de Type 1 ou diabte insulinodpendant (DID)
Du une insuffisance quantitative ou fonctionnelle de l'insuline.
Diabte de Type 2: ou diabte non insulinodpendant (DNID)
Insuline normale mais rcepteurs en faible nombre.


II.B. Prcautions prendre chez le diabtique


Le patient diabtique est considr immunodprim donc plus expos que le sujet sain aux infections.
Toute infection chez le diabtique conduit un dsquilibre dans sa maladie.


II.C. Gestes fondamentaux pratiquer


Demander si le malade est diabtique
Connatre le type de malade dont souffre le malade
Demander une glycmie du malade
Contacter sans hsitation le mdecin traitant au moindre doute d'interactions entre le diabte et les soins pratiquer
Asepsie rigoureuse, indispensable pour viter toute autre infection
L'antibioprophylaxie n'est pas systmatique, mais indispensable dans les infections canalaires ou chez les malades mal quilibrs pris en urgence.
Utiliser une anesthsie sans vasoconstricteur (l'adrnaline est vasoconstrictrice et favorise la formation d'escarres)



III L'odontologie conservatrice chez les sujets atteints d'affections sanguines


III.A. Chez l'hmophile


Risque encouru


Hmorragie suite tout acte pouvant provoquer un saignement:
Injection de l'anesthsique
L'extirpation vitale de la pulpe
Pour viter l'hmorragie, la pulpectomie se fait:
Soit sous escarotique (As2O3)
Soit au crso-formol
Pulpectomie au crsol-formol Premire sance Ouvrir la cavit d'accs avec une fraise bien tranchante et sous spray Ds que la pulpe est mise nu, placer dans la cavit une boulette de coton imbib de crsol-formol et obturer l'eugnate Laisser agir pendant une semaine le crsol-formol pour fixer le tissu pulpaire vivant, et former un caillot sanguin. Deuxime sance Dposer le pansement Avec excavateur et broches, retirer le tissus pulpaire fix jusqu' obtenir une douleur vive Pose d'un autre pansement au crsol-formol et rpter l'opration jusqu' disparition totale du tissu vivant Élargissement et obturation des canaux


III.B. Leucmie


Tous les traitements endodontiques seront raliss sous antibioprophylaxie prophylactique.
Ces traitements (endodontiques) ne se font que sur des dents indemnes d'infections pri-apicales.
Toute infection pri-apicale impose l'extraction de la dent concerne.



IV L'odontologie conservatrice chez le sujet diabtique


IV.A. Anesthsiques locaux


En ralit, les allergies immdiates aux anesthsiques locaux sont rares et exceptionnelles. Le plus souvent, c'est un problme de toxicit li:
Au vasoconstricteur
L'adjonction d'adrnaline peut entraner des effets secondaires (Tachycardie, pleur, malaise, lipothymie)
Injection rapide et/ou rpte d'une concentration lev d'anesthsiques locaux


IV.B. Prescription de mdicaments (voie gnrale)


Avant toute prescription:
Interroger le malade en s'assurant qu'une administration antrieure n'a pas provoqu de ractions inhabituelles ou allergiques (surtout avec analgsiques et antibiotiques)
Cette raction ayant pu tre locale (urticaire) ou gnrale (choc anaphylactique)
Éviter tous les mdicaments ayant provoqu des dsagrments au malade.



V Autres patients risque ncessitant une antibioprophylaxie en O.C


Cette antibioprophylaxie est la mme que celle prconis pour les malades risques Oslrien sauf dans le cas de recommandations spcifiques concernant ces patients.


V.A. Les insuffisants rnaux chroniques


Éviter la prescription d'antibiotiques limination rnale (Aminosidiques...)
Prfrer les macrolides, prescrits aux doses usuelles (limination salivaire)


V.B. Malades soumis une corticothrapie (Solupred, Cortancyl)


Ncessitent une antibioprophylaxie: car l'action immunodpressive des corticodes diminue la rsistance de ces malades aux infections lors de traitement endodontiques.


V.C. Les cirrhotiques (hpatiques)


Éviter les antibiotiques mtaboliss par le foie et dont l'hpatotoxicit est connue (surtout T.A.O)


V.D. Les transplants


Risque de Greffe bactrienne


V.E. Les irradis


Risque d'ostocardioncrose.


V.F. Dficit immunitaire


Les patients souffrant d'un dficit immunitaire congnital ou acquis (SIDA)



VI Remarque


Pour certaines malades atteint de Tuberculose, syphilis, Hpatites
Il n'est pas ncessaire de pratiquer l'antibioprophylaxie mais le patient doit se protger au maximum.